Article de Peugeot et communiqué de presse sur le Mans et la P908 ,

Communiqué de presse

Le 14 juin 2005, Peugeot annonçait sa décision de relever un nouveau défi technologique : gagner l’une des plus prestigieuses et des plus exigeantes course automobile au monde, les 24 Heures du Mans, avec une voiture animée par un moteur diesel HDi, équipé du filtre à particules (FAP). Cette course emblématique, qui attire chaque année plus de 200.000 spectateurs, sera l’occasion pour Peugeot de donner libre cours à l’expression de ses valeurs de marque : la valeur sûre démontrée par la fiabilité, le dynamisme souligné par les performances, l’esthétique illustrée par la félinité enfin l’innovation qui s’exprimera, entre autres, par le recours à des technologies qui préservent l’environnement.

Pourquoi Peugeot avec un moteur diesel au Mans ?

Le groupe PSA Peugeot Citroën0 est, aujourd’hui, leader mondial en matière de technique diesel. La technologie « injection directe à rampe commune » du HDi équipait en 2005 plus de 60% des véhicules de la marque commercialisés en Europe et plus de 70% pour la France. Dès 2000, Peugeot a amplifié sa stratégie de réduction des émissions polluantes en dotant le moteur HDi de la 607 d’un filtre à particules, avantage écologique déterminant. En décembre 2005, Peugeot a fêté son millionième véhicule équipé d’un FAP.

Aujourd’hui, c’est la voiture de série qui apporte à la compétition sa technologie diesel HDi FAP afin de démontrer ses qualités dans des conditions extrêmes d’endurance et de performance, tout en respectant l’environnement.

La technique du moteur Peugeot Diesel HDi FAP :

Le choix de l’architecture moteur s’est porté sur un 12 cylindres en V, ouvert à 100°, d’ une cylindrée de 5,5 litres. La cylindrée maximale autorisée par le règlement a été choisie pour favoriser le fonctionnement à bas régime en facilitant l’admission d’air. Elle permet également, dans un premier temps, de limiter la puissance spécifique, puis de disposer d’un potentiel de développement intéressant. Le nombre de cylindres résulte, d’une part, de la volonté de conserver un alésage très proche d’un alésage de moteur de série, afin de profiter pleinement de la maîtrise de la combustion diesel de Peugeot et, d’autre part, de limiter la course à une valeur raisonnable. L’architecture V12, bien connue pour son bon équilibrage, réduit en outre les vibrations à un niveau minimal. L’angle du V de 100° permet, comme l’architecture V12, d’abaisser la hauteur du centre de gravité sans affecter la rigidité en torsion du moteur. Deux FAP sont situés à l’extrémité de chacune des lignes d’échappement. Ils permettront, grâce à une technologie directement issue des voitures de série, de garantir un fonctionnement moteur sans fumée, et ce, en toutes circonstances. Les deux FAP, qui sont montés sur le moteur présenté, portent les numéros 1.195.520 et 1.195.521, chiffres qui correspondent au rang occupé par ces deux filtres à particules dans la production totale qui équipent les véhicules de marque Peugeot.

Le niveau de performances attendu – plus de 515 kW (700 ch.) de puissance et un couple dépassant les 1 200 Nm – sans précédent pour un moteur diesel, résulte directement du niveau de savoir-faire actuel de Peugeot en diesel, rapporté aux caractéristiques mécaniques du V12.

Bosch est l’un des partenaires essentiels de Peugeot Sport sur ce projet en contribuant activement à la définition des composants d’injection de carburant et au système de contrôle moteur.

Le département moteur Le Mans de Peugeot Sport :

Avec l’arrivée de ce nouveau programme, l’organisation de Peugeot Sport a été remaniée à l‘issue du championnat du monde des rallyes 2005. Ainsi, sous la tutelle du responsable technique Bruno Famin, Claude Guillois a été nommé responsable du département moteurs, en raison de son expérience des moteurs de course, des moteurs suralimentés bridés et des études moteurs - série. Tout ce département est centralisé à Vélizy dans les installations de Peugeot Sport, y compris trois bancs dont un de simulation.




Peugeot Page 2

New! Comments

Have your say about what you just read! Leave me a comment in the box below.