Carrière de Jacques Villeneuve

Jacques Villeneuve F3

JV



Avant la F1 Après une enfance dans l'ombre du célèbre n°27 de Ferrari Gilles Villeneuve (mort au volant en 1982 à Zolder), Jacques est pris à son tour par la passion du pilotage. A l'âge de 15 ans, il s'inscrit à l'école de pilotage Jim Russel situé sur le tracé du Mont-Tremblant au Québec. Il effectue ses débuts en 1988 en Italie dans le championnat de tourisme Alfa, puis passe dans le championnat local de F3, de manière peu fructueuse. En 1992, il s'exile au Japon, toujours en Formule 3. Les premiers résultats arrivent et Jacques devient vice-champion avec 3 victoires à la clé.


Parallèlement, il effectue un retour remarqué au Canada dans le championnat de Formule Atlantic. Sur le tracé de "Trois-Rivières", théâtre des premiers exploits de son père, il grimpe sur le podium dès sa première course. En 1993, pour sa première saison complète dans la discipline, au sein de l'écurie Forsythe-Green, il décroche cinq victoires et le titre honorifique du meilleur débutant de l'année. Mais il laisse échapper le titre à son compatriote David Empringham.

L'année suivante est celle du grand saut vers le championnat IndyCar, toujours au sein de l'écurie Forsythe-Green. Il termine cette première saison à la 6ème place finale du championnat et remporte à nouveau le titre du meilleur débutant de l'année. Il s'offre aussi une splendide deuxième place à l'Indy 500 sur les talons d'Al Unser Jr. Mais le moment fort de sa saison restera sa première victoire dans la discipline, sur le magnifique circuit routier d'Elkhart Lake où ironie du sort, son oncle (prénommé Jacques lui aussi) s'était imposé lui aussi 9 ans auparavant.

jvindy

L'année 1995 est celle de la consécration. Au sein de l'écurie Green, il s'impose dès le début de la saison sur le tortueux tracé urbain de Miami. Trois autres victoires suivront, dont un impressionnant succès aux 500 Miles d'Indianapolis, malgré une pénalité de deux tours. Un exploit! Il décroche le titre lors de la finale de la saison, à Laguna Seca. Mais la F1 n'a pas attendu le dénouement du championnat pour lui faire les yeux doux. Dès l'été, il est convié à un test par l'écurie Williams-Renault avec laquelle Jacques signe peu de temps après.

Jacques Villeneuves Indy 500 1995 Champion


Il ne perdra aucun temp pour s'imposer comme une menace et un des pilotes les plus rapides en F1,il est évident que Jacques a tout ce qu'il faut pour devenir champion! ce qu'il devenait a sa 2ème saison 1997, allons y pour une description de son passage chez Williams,


1996-1998 : Les Années Williams

Pour ses débuts en 1996, il fait donc équipe avec Damon Hill qui se bat pour le titre de champion du monde face à Michael Schumacher depuis 1994. Schumacher parti chez Ferrari, Hill apparait comme le grand favori de la saison. Pourtant, dès sa première course, Jacques se pose comme le principal rival de son équipier. Sur le tout nouveau tracé de Melbourne, Jacques réalise la pole position et semble s'envoler vers la victoire avant qu'un problème mécanique le contraigne à ralentir et à assurer la 2ème place derrière Hill.

Mais ce n'est que partie remise. Jacques signe sa première victoire quelques semaines plus tard sur le tracé du Nürburgring pour le GP d'Europe (il en gagnera 3 autres : Angleterre, Hongrie, Portugal au terme d'un superbe dépassement par l'extérieur sur Michael Schumacher dans le dernier virage du circuit). Dominé en vitesse pure par Hill au début de la saison, Jacques s'accroche néanmoins et se rapproche nettement: à l'attaque du dernier GP de la saison à Suzuka, il conserve un petit espoir de décrocher la couronne mondiale. Mais ce jour là, Hill est souverain et ne laisse aucune chance à son jeune rival québécois, obligé de se contenter du titre honorifique de vice-champion avec 78 points au compteur (un record pour un "rookie").

Hill parti chez Arrows, Jacques fait équipe en 1997 avec le prometteur allemand Heinz-Harald Frentzen, ancien pensionnaire de la filière Mercedes d'où est issu Michael Schumacher. Les Williams FW19 sont dominatrices et Villeneuve fait du petit bois de son nouvel équipier, mal à l'aise dans l'environnement si particulier de l'écurie de Grove. Le titre semble acquis à Jacques mais une série de malchance et quelques fautes du pilote canadien permet à Schumacher et à sa Ferrari F310 B de rester jusqu'au bout en lutte pour le championnat.

Le titre se joue lors de l'ultime rendez vous du championnat sur le tortueux tracé de Jerez en Espagne dans le cadre du GP d'Europe, avec les deux hommes séparés par un seul point à l'avantage de l'allemand. Parti irrésistiblement en tête, Schumacher est impuissant en fin de course face au retour de Villeneuve. A une autoritaire tentative de dépassement par l'intérieur de Villeneuve, Schumacher répond par un coup de volant sur son adversaire qui n'a d'autre effet que d'envoyer sa Ferrari piteusement s'échouer dans le bac à sable ou il méritait de finir,geste des plus antisportif jamais vue.

La Williams est elle aussi touchée mais n'empêche pas Villeneuve de continuer sa route vers le titre à défaut de la victoire, puisque le Canadien laisse la victoire aux McLaren de Mika Häkkinen et David Coulthard, la troisième place lui suffisant pour coiffer sa première couronne mondiale. Jacques est au sommet de sa carrière.

Pour la saison 1998, Williams perd le soutien officiel de Renault (qui se retire) et doit se contenter de blocs Mécachrome, les moteurs Renault de la saison précédente. Les résultats s'en ressentent fortement, Jacques fait encore notablement mieux que son équipier, mais ne signe que deux 3ème places (Allemagne et Hongrie) et une première ligne en Italie, ne marquant qu'un total de 21 points pour une 5ème place finale au championnat.





continuer page 3...

New! Comments

Have your say about what you just read! Leave me a comment in the box below.